Choisir un prestataire

Et si nous prenions la question du prestataire (agence, société de service, indépendant) avec une analogie ?

Un jour, un ami connaissant mes goûts, m’a demandé « Quelle est la meilleure voiture du monde ? »

J’ai éclaté de rire, et je lui ai demandé : « Pour quel usage ? ».

Si, pour une voiture parfaite, on pense immédiatement à une marque prestigieuse qui nous fait rêver par ses lignes sculptées par le vent et son moteur inépuisable, nous savons aussi que la meilleure voiture du monde pour un fermier dans les années 60, c’était la 2CV.

Pourquoi ?

Parce que c’était la voiture la plus adaptée à son besoin.

Vous avez compris, il en va de même pour votre prestataire.

Partons de la base :  je ne saurais recommander un prestataire indépendant pour un site dont la réalisation demande 300 jours de travail.

Outre qu’il risque d’y laisser sa santé (et vous vous sentirez responsable), il manquera de temps, et quelque soit l’étendue de ses compétences, il devra toujours compléter sa formation, et sera débordé par vos échanges, le développement, les tests, les relations avec d’autres partenaires, les semaines limitées à 7 jours …

Inversement, si votre budget est modeste pour votre premier site, ne cherchez pas à travailler avec la 1ère agence (Européenne, Française, de son secteur, d’un domaine particulier) qui dépensera plus de temps pour vous expliquer qu’elle ne peut travailler avec vous qu’un indépendant aurait mis à réaliser votre projet et à combler vos attentes en respectant vos objectifs.

Quels sont les critères pour choisir un prestataire ?

Résumons-les rapidement.

Vous avez envoyé à différents prestataires votre excellent cahier des charges (vous vous souvenez ? Nous l’avons rédigé avec soin).

A ce propos, vous avez envoyé avec modération ce cahier des charges.

Dans un double souci de ne pas faire travailler « pour rien » trop de monde, et de ne pas passer le reste de l’année à étudier les réponses, une liste raisonnable de 3 à 6 prestataires aura été préalablement sélectionnée.

Vous avez laissé, suivant la teneur de vos besoins, de 4 à 6 semaines de délai pour la réponse, car en effet et c’est heureux, la société sollicité a déjà des clients et doit s’occuper d’eux: c’est un bon signe pour vos futures relations.

Et donc vous avez reçu un certain nombre de dossier à lire.

Le choix se fera à partir d’une liste de critères qui, comme pour le fermier du Cantal ou le pilote de F1 choisissant leur voiture, sera strictement adapté à votre besoin. Nous allons donc ensemble donner un poids à chaque critère pour sélectionner le bon prestataire :

  • Taille du prestataire (adéquation par rapport à la vôtre, au projet, capacité à mobiliser des ressources)
  • Références (techniques, secteur d’intervention)
  • Méthodologie (elle doit être adaptée à votre entreprise, votre projet)
  • Compréhension des enjeux du projet (ont-ils pris le temps d’étudier votre environnement ?)
  • Qualité de l’équipe proposée (expérience, cohérence)
  • Solution technique retenue (visibilité, adéquation, ouverture, pérennité, coût d’acquisition, de formation)
  • Planning proposé (il pourra être adapté, et permet de mesurer le réalisme du prestataire)
  • Budget (sa répartition)
  • Vos critères

J’insiste, ces critères n’ont pas tous le même poids, la même valeur.

Pour un site événementiel par exemple, la pérennité de la solution technique sera sans importance.

Dans d’autres cas, le planning sera une variable d’ajustement. Mais en général, reconnaissons-le, le budget sera toujours un élément majeur de décision.

Il convient donc de sélectionner, parmi les réponses reçues, 2 à 3 finalistes qui devront vous présenter leur solution.

En général, le commercial viendra accompagné d’un chef de projet. L’équipe peut aussi  être complétée par un directeur de projet, un directeur artistique, un expert technique, un spécialiste du référencement, un ergonome,… tout dépend de la taille de votre projet.

Au-delà du formalisme de cet exercice, c’est la première réelle occasion pour vous de voir une équipe fonctionner. De ressentir chaque individu, de savoir si ils sont à votre écoute, si les tâches sont clairement attribuées. Vous allez voir comment ils échangent entre eux, et mesurer leur degré d’expérience, leur réactivité.

Tout simplement, vous allez savoir si vous avez envie de travailler avec eux.

C’est un enseignement que j’ai retiré de mon expérience : le facteur humain est essentiel.

Vous avez à faire avec des spécialistes, mais avant tout à un être humain, avec lequel il faudra échanger souvent.

Faites-vous confiance, écoutez vos sentiments. C’est un critère important.

Après ces auditions, nous avons les cartes en mains pour décider rapidement avec quel partenaire travailler. En général, la soutenance est déterminante.

Le graphisme

Traditionnellement, j’accorde une moindre importance à la qualité de la réponse graphique, voire je ne demande pas de maquette.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que le jeu est faussé avant que le départ soit donné.

Imaginons que vous ayez décidé de consulter votre prestataire habituel, ainsi que quelques uns de ses concurrents.

Votre prestataire vous connait, travaille avec vous depuis plusieurs années. Il y a de grandes chance pour qu’il connaisse parfaitement vos attentes, vos goûts, alors qu’un nouvel intervenant travaillera sans filet.

Pour votre projet, le design sera le fruit d’une réflexion collective entre vous et le futur prestataire, c’est là le vrai gage de réussite pour cette partie capitale de votre projet.

Il convient d’ailleurs, comme pour la partie fonctionnelle, de préparer un brief à l’attention du futur directeur artistique chargé de mettre en lumières et en couleurs votre futur site… c’est un autre travail préparatoire qu’il faut mesurer par rapport à la taille de votre projet.

Vous avez aussi une autre possibilité, puisqu’il s’agit de 2 métiers différents (graphisme, technique): il est possible de faire travailler 2 prestataires différents, chacun étant jugé le plus efficace dans son domaine. A condition de bien prévenir chaque prestataire et qu’il soit d’accord pour travailler dans ces conditions.

Le Budget

Pour revenir aux fondamentaux, je rappelle cette célèbre citation : « Le prix s’oublie, la qualité reste« .

Votre projet a un prix, que nous aurons estimé avant la consultation des prestataires. Vous avez défini votre budget.

Attention, la course à la baisse n’a pas de limite. Soyons sûrs d’une chose : vous aurez ce que vous avez payé, la qualité d’un projet ne souffre pas de compromis..

Un prestataire peu cher  aura facilement tendance à abandonner en cours de route un projet difficile (d’épuisement, de découragement), puisqu’il n’aura pas grand chose à gagner à terminer votre site. Dans certains cas, il pourrait même prendre un risque économique à passer trop de temps sur votre projet.

A la réception des propositions des prestataires, nous étudions ensemble la répartition du budget, son équilibre, sa logique.

Suivant la taille du projet, il est possible que votre prestataire vous accompagne au minimum sur plusieurs mois, voire sur plusieurs années. Assurons-nous d’un véritable partenariat, au cours du quel il apportera des idées, des suggestions. Avec une relation équilibrée, c’est votre projet qui sera le grand gagnant.

Le budget détaillé présenté par chaque soumissionnaire sera étudié, car la répartition des postes, au-delà du simple coût, révèle l’organisation, la planification proposées par le prestataire.

Le budget n’est pas un coût, c’est un investissement, nous analyserons ensemble les éléments pour en tirer un enseignement profond sur l’approche technique et organisationnelle.

En résumé

Chaque projet Internet est un cas particulier.

Chaque entreprise a son propre contexte

Le choix doit être effectué avec lucidité, en combinant l’ensemble de vos critères pour votre projet Web.

La relation de confiance doit s’établir au plus tôt entre vous et votre prestataire, afin de permettre un dialogue ouvert et franc.

Le projet sera mené par une équipe au sens fort du terme, composée de personnes de différentes entreprises (la votre, le ou les prestataires retenus). Il faut que ce projet soit mené en commun, et non perçu comme une lutte entre un client et son fournisseur. Cette approche un vrai gage de réussite.

Voici encore une étape où la présence d’un conseil, extérieur à votre entreprise, vous apporte un soutien réel par son pragmatisme et son expérience.

Et cette conclusion, croyez-moi, est le résultat de mon expérience. N’hésitez pas à faire part de vos expériences dans vos commentaires.



A propos

Ma mission est de vous aider à mener à bien votre projet Internet (site Web ou e-commerce), en vous accompagnant dans les étapes de réflexion et de mise en œuvre. J'aime les technologies, Internet, les machines et tout ce qu'on peut en exiger avec un peu d'imagination. Mais pendant mon activité en société de services, j'ai été surpris de voir à quel point certaines entreprises sont mal préparées à mener un projet Internet, à lancer un site e-commerce, peu préparées à dialoguer avec les agences Web. C'est pourquoi j'ai décidé de créer mon activité de consultant indépendant, pour partager mon expérience basée sur mon parcours, mon expérience sur de nombreux projets Internet de toutes tailles, réalisés pour des PME familiales ou de grands groupes internationaux. Pour apporter à de nouveaux projets mon savoir-faire et ma passion, accompagner ces entreprises dans la réussite de leur projet Internet. Mon profil Google+

Publié dans Conseil, Etapes d'un projet Tagués avec : , ,
Un commentaire sur “Choisir un prestataire
1 Pings/Trackback pour "Choisir un prestataire"
  1. […] avez choisit avec soin votre prestataire pour créer votre site e-commerce, vous avez soigneusement passé du temps à remplir vos fiches […]