Choisir une solution e-commerce: pourquoi ce n’est pas le plus important

Faire du E-commerce n’est pas (seulement) vendre des produits

Nous voyons tous souvent sur les forums professionnels des demandes de ce type: « Quelle solution e-commerce choisir pour mon site ?« .

Quand je lis ce genre de question, j’ai envie d’appeler la personne pour lui expliquer qu’elle se trompe de sujet et d’approche.

D’abord, personne ne pourra l’aider sans lire son cahier des charges, à moins de répondre des platitudes en mettant en avant les 3 ou 4 solutions à la mode ce trimestre (j’exagère à peine).

Mais surtout, il est capital d’aborder le sujet d’une plateforme e-commerce avec une approche globale, car faire du e-commerce ne se limite pas à vendre des produits.

Si c’était vrai il y a 10 ans, quand le marché s’ouvrait au premiers compétiteurs et que la concurrence était quasiment nulle, ce n’est plus le cas aujourd’hui avec plus de 110 000 sites e-commerce rien qu’en France.

La vente sur Internet s’est enrichie, complexifiée et se décompose maintenant en de multiples tâches.

En fait, la partie « vente » de votre activité, la partie visible de votre site e-commerce sur Internet, n’est que la partie émergée de l’iceberg fonctionnel à mettre en place.

C’est pourquoi il faut penser « projet e-commerce » de manière globale, adaptée certes à la taille du projet, de l’entreprise, mais de manière ouverte et évolutive.

Comment améliorer l’approche d’un projet e-commerce ?

Il faut, tout simplement, avoir une approche souple, et faire le point sur l’ensemble des tâches qui attendent le e-commerçant.

Faisons la liste des tâches du futur e-commerçant:

  • Acheter ou produire des produits (pour faire de la marge)
  • Stocker (pour satisfaire rapidement mes clients)
  • Organiser la boutique en ligne (grouper les produits par catégories et les mettre en avant)
  • Mise en ligne des produits (rédaction des fiches produits)
  • Gérer les promotions (en fonction du mois de l’année, du stock,…)
  • Gérer les expéditions
  • Gérer des réassorts
  • Répondre au téléphone
  • Gérer la relation client
  • Surveiller l’hébergement (que mon site soit toujours accessible)
  • Gérer les sauvegardes
  • Concevoir et réaliser les campagnes d’emailing promotionnel
  • Suivre la newsletter (écriture, diffusion, surveillance des indicateurs)
  • Alimenter le blog de l’entreprise
  • Gérer la réputation en ligne
  • Alimenter les réseaux sociaux
  • Surveiller des indicateurs de performance (Fréquentation du site, taux de rebond, abandons de panier,…)
  • Relancer les paniers abandonnés
  • Suivre la comptabilité
  • Prévoir les futures fonctionnalités de la plateforme…
  • … J’en ai oublié.

Si l’on fait le compte de l’ensemble des actions à mener, il apparait rapidement que plusieurs de ces tâches se regroupent à l’intérieur d’un ensemble « Marketing & Communication« .

D’autres relèvent de la gestion d’entreprise, et d’autres encore de la relation client.

Ces tâches sont-elles prises en charge par une plateforme e-commerce ?

NON.

Un outil e-commerce est fait pour VENDRE.

Ne demandez pas à votre outil e-commerce de gérer votre relation client ou votre comptabilité (par exemple), de lancer le réapprovisionnement de vos stocks.

Dans votre back-office, vous pouvez gérer vos fiches produit, vos catégories, lancer des opérations promotionnelles. Vous ne pourrez pas gérer la relation client sérieusement. Vous ne pourrez pas gérer vos réseaux sociaux, relancer les paniers abandonnés, vérifier vos sauvegardes…

Solutions e-commerce: un ensemble d'outils complémentaires

C’est pour ces raisons que votre approche « technique » de votre projet e-commerce ne peut se limiter à choisir une plateforme de vente. Il faut, dès le départ, envisager les connexions avec des outils complémentaires.

Pour faire simple, un outil de gestion de Gestion de la Relation Client (CRM), un ERP (lui-même connecté à votre logiciel comptable), un outil d’emailing seront les compléments de base de votre plateforme de vente en ligne.

En complément, un outil de gestion de catalogue (PIM) si vous avez beaucoup de produits sera très utile. D’autant plus si vous éditez un catalogue papier pour vos clients et vos magasins.

Maintenant, vous pouvez choisir votre plateforme de e-commerce. Cette plateforme sera capable de se connecter facilement avec les autres outils, d’importer et d’exporter des données.

Bien entendu, la taille et la richesse fonctionnelle de ces outils sont adaptés à la taille de votre activité. Il est de nombreux exemples où une feuille de calcul bien pensée est la bonne solution. Vous avez aussi le choix entre des outils personnalisés ou des solutions en mode Saas.

Ce que vous ne pourrez automatiser devra être réalisé de toutes manières. Choisissez des outils réputés, largement répandus, évitez les solutions connues par un seul prestataire: conservez votre liberté d’action.

Le titre volontiers provocateur de ce modeste billet est là pour nous amener à élargir le champ de nos réflexions.

Pensez à réserver une partie de votre budget pour les outils périphériques qui sont des éléments essentiels de votre activité de e-commerçant. Parce que vous êtes avant tout un entrepreneur.


 

A propos

Ma mission est de vous aider à mener à bien votre projet Internet (site Web ou e-commerce), en vous accompagnant dans les étapes de réflexion et de mise en œuvre. J'aime les technologies, Internet, les machines et tout ce qu'on peut en exiger avec un peu d'imagination. Mais pendant mon activité en société de services, j'ai été surpris de voir à quel point certaines entreprises sont mal préparées à mener un projet Internet, à lancer un site e-commerce, peu préparées à dialoguer avec les agences Web. C'est pourquoi j'ai décidé de créer mon activité de consultant indépendant, pour partager mon expérience basée sur mon parcours, mon expérience sur de nombreux projets Internet de toutes tailles, réalisés pour des PME familiales ou de grands groupes internationaux. Pour apporter à de nouveaux projets mon savoir-faire et ma passion, accompagner ces entreprises dans la réussite de leur projet Internet. Mon profil Google+

Publié dans Conseil, e-commerce, Etapes d'un projet
Un commentaire sur “Choisir une solution e-commerce: pourquoi ce n’est pas le plus important
2 Pings/Trackback pour "Choisir une solution e-commerce: pourquoi ce n’est pas le plus important"
  1. […] Choisir une solution e-commerce: pourquoi ce n'est pas le plus important – Arnaud Chapal Consultant … […]

  2. […] Faire du E-commerce n’est pas (seulement) vendre des produits Nous voyons tous souvent sur les forums professionnels des demandes de ce type: « Quelle solution e-commerce choisir pour mon site ?« . Quand je lis ce genre de question, j’ai envie d’appeler…Lire la suite ›  […]